DSC_1221
Le PM reçoit deux personnalites

Le premier ministre Pahimi Padacké Albert  a accordé successivement  ce mardi 27 février 2018 deux audiences,  l’une à  la sous-secrétaire  générale des nations unies aux affaires humanitaire Mme Ursula Mueller et l’autre au ministre soudanais des Transports, des Routes et Ponts, Makawi Mohamed Awad. La question des réfugiés vivant au Tchad et la coopération bilatérale entre le Tchad et le Soudan ont constitué le menu de ces audiences.

  C’est pour la première fois que la sous-secrétaire générale des Nations unies aux affaires humanitaires, Madame Ursula Muller, foule le sol tchadien. La question des réfugiés tient à cœur les Nations unies ; c’est pourquoi la diplomate onusienne est venue constater de visu la situation des réfugiés accueillis au Tchad. Elle a choisi la région du lac pour vivre avec les réfugiés leurs réalités. C’est à l’issue de cette visite qu’elle est venue rencontrer les hautes autorités du pays dont le premier ministre Pahimi Padacké Albert. Avec le chef du gouvernement, madame  Ursula Muller reconnait que les besoins humanitaires sont immenses pour le Tchad. Elle a rassuré le premier ministre qu’à la deuxième conférence d’Oslo sur les réfugiés, elle plaidera la cause des réfugiés dans le monde et principalement au Tchad pour avoir l’adhésion des donateurs autour de cette question .Le chef du gouvernement a remercié madame  Ursula Muller d’avoir effectué le déplacement du Tchad pour constater les difficultés auxquelles le Tchad fait face par rapport à la situation des réfugiés et rétournés.

Avant la sous-secrétaire générale des Nations unies aux affaires humanitaires, le chef du gouvernement a reçu le ministre soudanais des Transports, des Routes et Ponts.   MAKAWI MOHAMED AWAD qui a participé à la réunion de N’Djaména sur le projet de construction de chemin de fer Soudan-Tchad a entretenu le premier ministre de l’état d’avancement de ce projet. Outre le chemin de fer, il y a aussi la question de la route bitumée reliant El djinéné à Adré. Deux projets importants qui, selon le chef du gouvernement concordent avec la volonté de l’union africaine visant au rapprochement des pays africains   par la route.

 

DSC_1276