DSC_1385
Le Premier Ministre reçoit les partenaires techniques et financiers

Le rééchelonnement de la dette du Tchad a été au centre d’une réunion présidée ce vendredi 02 mars 2018 à la Primature par le Premier ministre, Pahimi Padacké Albert, entouré du ministre des Finances et du Budget, Abdoulaye Sabre Fadoul, du secrétaire général de la Primature, Limane Mahamat, du Conseiller aux affaires économiques, financières et budgétaires, Barka Ratou et du directeur de la communication, Dédjébé Tiregaye Bob. La rencontre a regroupé les représentants des partenaires techniques et financiers que sont le Fonds Monétaire Internationale, la Banque mondiale, l’Union européenne, la Banque Africaine de Développement, la France et l’Agence Française de Développement.

Le Premier Ministre PAHIMI PADACKE Albert a tenu à rencontrer les partenaires techniques  et financiers  pour des échanges autour de la question de leurs engagements au Tchad conditionnés par la restructuration de la dette du Tchad. Le chef du gouvernement, tout en félicitant ses interlocuteurs dont les structures respectives ont contribué à trouver une issue heureuse aux négociations entre le Tchad et Glencore, les invite à décaisser leurs appuis budgétaires de 2017 suspendus et d’annoncer ceux de 2018. Le Premier Ministre  a également exprimé sa préoccupation quant à la lenteur que prend le décaissement des fonds qui impactent sur les activités à mettre en œuvre. Prenant la parole tour à tour, les représentants des partenaires techniques et financiers ont non seulement félicité le gouvernement pour l’accord conclu entre le Tchad et Glencore qui donne une marge de manœuvre au Tchad pour relancer  son économie mais ont rassuré le Premier Ministre PAHIMI PADACKE Albert de leurs engagements à mettre à la disposition du Tchad dans un délai raisonnable leurs appuis pour l’exercice 2017 et 2018.

C’est le cas du Fonds Monétaire International(FMI) qui promet décaisser le reliquat  de 2017 de 50 millions de dollars au mois  d’avril de cette année  et un autre décaissement  de 50 millions de dollars avant la fin de l’année 2018. La  Banque Mondiale le fera également après la réunion régionale des opérations qui se tiendra au cours du mois de mars mais déjà le montant  qui sera décaissé  par la Banque Mondiale s’élève à 67 millions de Dollars. La Banque Africaine de Développement se prononcera aussi après  la tenue de son Conseil d’ Administration dans les semaines à venir. L’Union Européenne parle de 20 millions d’Euros pour renforcer les finances publiques pour l’année 2017 et 29 millions d’Euros en 2018 dont 10 millions  d’Euros pour relancer les finances publiques. Pour rappel, la France à travers son Premier Ministre avait annoncé au cours de la table ronde de Paris pour le financement  du   Plan National du Développement  (PND) la somme de 70 millions d’Euros  dont 50 millions d’Euros pour 2017, 10 millions d’Euros en 2018 et 10 autres en 2019. Pour l’Agence  Française de Développement qui a vu une augmentation dans ses finances de l’ordre de 6 milliards d’Euros, va octroyer 1 milliard  d’Euros au sahel dont  le Tchad pour l’année 2018.

Le chef du  gouvernement réconforté par ces annonces a sollicité l’appui de ses partenaires  pour aider le gouvernement par des conseils et des suggestions dans la mise en œuvre de ses différents programmes.